Combien coûte un site web ? Du simple au centuple sans aucun souci. Et les prix sont la plupart du temps justifiés. Il faut juste savoir ce que vous voulez et comment vous le voulez. 

prix-site-web

Nous avons reçu un commentaire peu avenant (c’est le moins que l’on puisse dire) sur ce site. Le voici.

Banane ! Un simple site web avec gabarit pré fabriqué ne coûte que 20 euros par mois et peut se construire en 1 mois…. Ce site est une arnaque, payer 1000 ou 2000 euros pour un site qui n’en coûte que 20 est atrocement escroc !

L’auteur de ce gentil commentaire a certainement constaté des prix qui font le grand écart. Alors pour éviter les incompréhensions bien naturelles quand on voit une telle fourchette de prix pour des services en apparence similaire, voici quelques clés de compréhension.

Le prix d’un site web : quelle stratégie commerciale ?

Un professionnel du web coûte minimum 500 euros par jour. En dessous, l’activité n’est pas viable. En fonction de la taille de son entreprise, de ses coûts de structure, de son positionnement et de sa stratégie commerciale, les coûts affichés varient.

Il faut alors bien garder à l’esprit qu’en face du prix que vous avez, il y a un nombre d’heure qui correspond : un site web à 250 euros par exemple représente en tout et pour tout 4 heures de travail (rdv client et paperasse comprise…). Si vous recherchez du conseil ou du sur-mesure , il faudra passer votre chemin.

Le prix d’un site web : pour un travail unique ou pas ?

Lorsque vous achetez un site web aujourd’hui, vous avez le choix entre :

  • Acheter un outil qui existe déjà . Les fonctionnalités ont été pensé pour convenir aux cas courants. Vous devez rentrer dans le moule pour créer votre site. Dans les systèmes les plus basiques, vous choisissez une coquille et vous remplissez avec votre contenu. C’est très bon marché. Ce type de prestation est souvent vendu au mois (ou plutôt loué car vous ne possédez rien du tout – ni la technique, ni l’apparence et parfois même pas le nom de domaine). À partir de 0 euro par mois (ou 5 euros par mois, ou 20, ou 100…). Pour vivre, ce type de prestataire espère faire du volume et vendre cher des services complémentaires.
  • Inventer votre outil sur mesure avec le prestataire. Tout est possible. Le prestataire réalise pour vous de A à Z votre site web (technique, design…). C’est cher mais indispensable pour les outils particuliers avec des fonctionnalités et/ou un process sur mesure. À partir de 2000 euros et facilement jusqu’à 20000 euros.
  • Un mix des deux . En utilisant un ensemble de pièces techniques qui fonctionnent bien (un CMS open source par exemple), le prestataire vous mâche le travail et construit pour vous un site web qui vous correspond : apparence personnalisée, pré-remplissage du site avec vos informations… À partir de 500 euros et souvent au delà de 2000 euros.

Le prix d’un site web : site sec ou avec services ?

L’autre écueil est de comparer ce qui ne l’est pas. Entre 2 outils très similaires, il peut y avoir un gouffre :

  • Acheter un site web brut : fréquent en ecommerce pour les solutions les moins chères. Vous voulez un site ecommerce, voici un Prestashop (outil gratuit) installé sur votre serveur. Paramétrage, personnalisation à votre charge. Coût de mise en place : pas grand chose car le prestataire n’a fait qu’installer l’outil sur le nom de domaine de son client.
  • Acheter un site web avec services : pour reprendre l’exemple du ecommerce, le prestataire peut aussi paramétrer l’outil en fonction des indications du client : vente, stock, emails envoyés aux clients, paramétrage régional (vente à l’étranger), frais de port, apparence des différentes pages, ajout et paramétrage de fonctionnalités tiers… Dans l’aspect services, il ne faut pas non plus négliger les conseils et bonnes pratiques que le prestataire conseillera (moyennant budget) de mettre en place. Ça peut être pas mal d’écouter le pro pour réussir son site web, non ?

Le prix d’un site web : sans ou avec trafic ?

Erreur classique de débutant. J’ai xxxx euros pour mon site. J’affecte xxxx euros à sa conception. Une fois le site livré, ne reste plus qu’à attendre les clients qui… ne viennent pas.

  • Affecter tout son budget à la conception du site web. Et espérer (de toutes façons, il n’y a plus de budget ni de marges de manoeuvre).
  • Affecter une majeure partie de son budget web aux évolutions à venir et au webmarketing . Référencement naturel , publicité , demandes d’évolutions, constat d’erreurs et besoin de refondre une partie du site (et oui, tant que le site n’est pas confronté à son public, on ne sait pas s’il est vraiment efficace) etc. Il y en a des choses à faire à côté du site web pour rendre ce dernier visible et efficace.

Le prix d’un site web dépend de ce que l’on attend de son prestataire. Pour un outil apparemment similaire, les prix affichés font le yo-yo. Il n’y a pas forcément d’arnaque mais certainement une grande différence sur les prestations réellement proposées. C’est à vous de savoir exactement ce que vous attendez de votre prestataire afin de faire des comparaisons qui ont du sens et choisir la bonne solution en toute connaissance de cause.